0Item(s)
0 Items View Cart

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

Le co2

Augmenter les niveaux de dioxyde de carbone peut accélérer la vitesse de croissance, peut-être même la doubler. Il semble que la plante a évolué dans des périodes originelles où les niveaux naturels de CO2 étaient plus hauts que ce qu'ils sont aujourd'hui. La plante emploie le CO2 pour que la photosynthèse crée des sucres qu'elle emploie pour construire les tissus végétaux. L'augmentation du niveau de CO2 augmentera la capacité des plantes à fabriquer ces sucres et le taux de croissance de plantes est considérablement amélioré.

Le CO2 peut être difficile à fabriquer sans risque, à bon marché, et/ou commodément, et est cher à installer si vous employez un système de bonbonne de CO2. Le CO2 est le plus utilisable pour la floraison, quand la plante est la plus dense et quand la circulation de l'air autour de ses feuilles est plus difficile. Si votre développement végétatif est strictement à l'intérieur, (et que vous transférez vos plantes dehors pour la floraison), alors le CO2 ne sera pas un problème à moins que vous ayez une serre, un placard ou une chambre à coucher, et que vous souhaitiez augmenter la taille de la récolte et diminuer le temps de floraison.

Pour une opération d'intérieur de taille moyenne, une approche est d'employer des bonbonnes de CO2 utilisées pour la soudure. C'est cher au départ, mais assez peu coûteux à la longue. Ces systèmes sont bons seulement si votre zone n'est pas trop grande ou trop petite.

Le système de base de bonbonne de CO2 ressemble à ceci :

Bouteille de CO2 - 10 kg $99

Régulateur $149

Minuterie ou contrôleur $10-125

Remplissage $15-20

Le pire des cas = $395 pour l'installation d'un réservoir de CO2 synchronisé avec un ventilateur d'extraction avec thermostat.

Le CO2 est produit pour pas grand-chose en brûlant du gaz naturel. Cependant, la chaleur et le monoxyde de carbone doivent être expulsés à l'extérieur. Du CO2 peut être obtenu en achetant ou en louant des bonbonnes de gaz pour la soudure. Si on vous pose des questions, vous pouvez dire que vous avez un vieux poste à soudure à la maison et que vous devez réparer la tondeuse (la remorque, la voiture, etc.)

Pour un petit placard, une bonbonne peut durer 2 mois, mais cela dépend du débit, de combien de fois la salle est aérée, des heures du cycle de lumière, des fuites de la pièce, du niveau d'enrichissement et de la méthode de dispersion. Cette méthode peut être surpuissante pour votre petit placard.

Il est généralement bon d'avoir un petit flux constant de CO2 sur les plantes pendant tout le temps où les lumières sont allumées, et pendant que les ventilateurs d'extraction sont éteints.

Des occasions existent de conserver le CO2, mais ceci peut coûter de l'argent. Quand la lumière est éteinte, vous n'avez pas besoin de CO2, donc pendant la floraison, vous en emploierez la moitié si vous avez le solénoïde de CO2 branché à votre minuteur de la lumière. Quand le ventilateur est allumé pour l'aération, le CO2 est également coupé. Ceci peut se produire jusqu'à la moitié du temps où la lumière est allumée, ainsi ceci affectera les durées d'exposition des plantes et la quantité de gaz réellement distribuée.

D'un point de vue environnemental, se servir du gaz mis en bouteille est mieux, puisque sa fabrication s'ajoute à l'effet de serre, et le CO2 mis en bouteille est capturé en tant qu'élément du processus de fabrication de nombreux matériaux, puis réutilisé. La fermentation, les générateurs de CO2, et le bicarbonate de soude avec du vinaigre sont toutes des méthodes qui produisent du nouveau CO2 et s'ajoutent à l'effet de serre.

La génération de CO2 de la fermentation et des générateurs est possible. Un générateur simple de CO2 serait un chauffage au propane. Ceci fonctionnera bien, tant que les gaz peuvent être expulsés de la zone de culture, et un ventilateur est employé obliger le CO2 chaud (qui montera) à circuler et pour le rendre aux plantes plus basses. L'extraction de la chaleur et le feu sont aussi des problèmes. Une salle qui doit être aérée 50% du temps pour se débarrasser de la chaleur d'une lampe et d'un chauffage ne recevra pas autant de CO2 qu'une salle qui peut être maintenue non aérée pendant des heures. Cependant, les générateurs de CO2 sont la seule technique valable pour de grandes installations.

La fermentation ou le vinaigre sur du bicarbonate de soude fonctionneront si vous n'avez pas beaucoup de cycles de d'aération, mais si vous avez assez de chaleur pour avoir une ventilation constante ou régulière, ces méthodes deviennent non fonctionnelles. Versez simplement du vinaigre sur du bicarbonate de soude et fermez la porte, (vous perdez votre CO2 à la première aération). Cette méthode laisse beaucoup à désirer, puisqu'elle n'est pas facile à régler automatiquement, et exige une attention quotidienne. Il est possible cependant, de créer du CO2 par la fermentation, puis laissez le vin se transformer en vinaigre, et versez-le sur le bicarbonate de soude. C'est l'installation la moins onéreuse pour la plupart des cultivateurs de placard, pour qui $400 pour de l'équipement CO2 est un peu beaucoup à avaler.

Dans la fermentation, la levure se tue elle-même constamment ; et cela prend beaucoup d'espace. Vous avez besoin d'un gros bac pour continuer constamment à ajouter l'eau à, de sorte que les niveaux d'alcool ne montent pas assez haut pour tuer la levure. Le sucre est utilisé rapidement de cette façon, et un sac de 5 kg coutera environ $3.50 et durera environ 2 ou 3 semaines. Il est également difficile de mesurer la quantité produite réelle. Un tuyau vers le haut plongé dans un récipient d'eau fera des bulles et démontrera la quantité de CO2 étant produite.

Essayez le bicarbonate de soude mélangé à du vinaigre, 1 cuillère à café : ~30cc- Une mousse jaillira, libérant du CO2. Faites le juste avant que vous fermiez la porte de vos plantes. Une manière BIEN plus économique de produire du CO2 est 56 g de sucre dans 2 litres d'eau dans une bouteille [stérilisée la d'abord avec de l'eau de javel, puis rincées], plus quelques cc d'urine [!] ou si vous y tenez, un aliment pour levure venant de chez un fournisseur pour le brassage maison. Ajoutez de la levure de bière, secouez et gardez à 25 degrés Celsius [~70 F]. Pendant les 2 semaines suivantes, environ 14g de CO2 seront produit pour chaque 28g de sucre utilisé. Maintenez en quelques-unes au début, et démarrez en une nouvelle tous les 3 jours environ. Avec du CO2 supplémentaire la croissance est phénoménale ! ! ! J'ai personnellement mesuré une croissance de 38cm en 8 jours sous une lampe de 250watt HPS [tubulaire, montage horizontal].

Un bon récipient est une bouteille de lait en plastique de 4L, avec un trou d'épingle dans le bouchon. De plus, un morceau de tube clair dans un récipient remplie avec de l'eau empêchera de faire entrer des microbes et démontrera que la fermentation fonctionne.

Une variante est de pulvériser l'eau de seltz sur les plantes deux fois par jour. Ceci n'est pas recommandé par certaines personnes compétentes, et au contraire reçoit des éloges par des personnes qui semblent penser que cela a amélioré leur récolte. Il va de soi que cela ne peut fonctionner que pour un petit placard non ventilé, mais peut être bon dans certaines situations. Cela pourrait devenir couteux de pulvériser de nombreuses plantes. Employez du seltz, pas du club soda, car il contient moins de sodium qui pourrait obstruer les stomates des plantes. Lavez vos plantes avec de l'eau pure après 2 ou 3 pulvérisations de seltz. C'est beaucoup de travail, et vous ne pouvez pas l'automatiser, mais c'est peut-être bon ! Rappelez-vous, êtres avec les plantes est une belle expérience, et vous rapproche de votre être spirituel et de la terre. Le Seltz est disponible dans la plupart des épiceries. Le club soda marchera si de l'eau de seltz n'est pas disponible ; mais elle contient deux fois plus de sodium. Une solution très diluée de Miracle Grow peut être pulvérisée sur la plante en même temps. Un facteur avec l'utilisation de l'eau de seltz est que cela élève le taux d'humidité. Assurez-vous que vous évacuez votre humidité pendant le cycle d'obscurité, ou vous pourriez risquer d'avoir du mycète et une longueur inter nodale accrue.

ATTENTION : Ne pas pulvériser trop près d'une ampoule chaude ! Pulvérisez vers le bas seulement, ou éteignez d'abord la lampe.

Quoique l'enrichissement en CO2 puisse signifier 30-100% d'augmentation de la taille de la récolte, l'effort, les dépenses, l'espace, le danger, et le temps impliqué peuvent faire d'une ventilation constante ou semi constante une bonne alternative. Tant que la plante a l'occasion d'avoir du nouveau CO2 à tout moment, de l'air qui est à plus de 200 ppm de CO2, les plantes auront les éléments nutritifs requis pour la photosynthèse. La plupart des placards auront besoin d'un nouvel apport de CO2 toutes les deux ou trois heures, minimum. La plupart des villes ont une forte concentration de CO2 dans l'air, et certains cultivateurs trouvent l'injection de CO2 inutile dans ces circonstances.

Certains cultivateurs ont rapporté à High Times que des niveaux élevés de CO2 dans la salle de culture proche du temps de la récolte, diminue la teneur en THC. Ce serait peut être une bonne idée de stopper le CO2 2 semaines avant la récolte.