0Item(s)
0 Items View Cart

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

La culture hydroponique

La plupart des cultivateurs rapportent qu'un système hydroponique fera pousser les plantes plus rapidement qu'un milieu de terreau, avec la même génétique et les mêmes conditions environnementales. Ceci peut être dû à une attention plus particulière et un plus grand contrôle des engrais, et à plus d'accès à l'oxygène. Les plantes peuvent respirer plus facilement, et, donc prendre moins de temps pour se développer. Un rapport a signalé que des plantes démarrées dans le sol ont fleuri 2 semaines après les plantes démarrées de manière hydroponique !

La croissance rapide permet une maturité précoce et un temps de développement total plus court par récolte. Aussi, avec des mélanges de terreau, la croissance des plantes tend à ralentir quand les plantes deviennent limitées par leurs racines. La culture hydroponique procure une croissance rapide et constante sans pauses due au choc des transplantations et élimine la main-d'œuvre/les matériaux de rempotage si du Rockwool est utilisé. (Fortement - recommandé !)

Les systèmes hydroponiques de loin les plus faciles à employer sont les systèmes de mèche et de réservoir. Ceux-ci désigné sous le nom de méthode hydroponique passive, parce qu'ils n'exigent aucun système de distribution d'eau sur une échelle active (pompe, drain, compteur de débit). La base de ces systèmes est que l'eau va se rendre là où vous la voulez si le milieu et les conditions sont corrects.

Le système de mèche demande plus d'implication que le système de réservoir, puisque les mèches doivent être coupées et placées dans les pots, des trous adéquates doivent être percés dans les pots, et une entretoise doit être créée pour placer les plantes au-dessus du réservoir d'eau du dessous. Ceci peut être aussi simple que deux seaux, un à l'intérieur de l'autre, ou une pataugeoire de bébé avec des briques pour que les pots reposent dessus, les élevant hors de la solution d'éléments nutritifs.

Je trouve que l'installation à mèche demande de travail que le système de réservoir. L'installation initiale est compliquée avec les mèches, et les plantes reposent plus haut dans la pièce, occupant un espace vertical précieux. La base sur laquelle le pot repose peut ne pas être très stable comparée à un système de réservoir, et une plante frappée ne sera jamais comme une plante intacte, due au stress et au choc pour le rétablissement.

Le système de réservoir a seulement besoin d'un bon milieu adapté à la tâche, et d'un bac pour y faire reposer un pot. Si des plaques de Rockwool sont utilisées, une demi-plaque de 30 cm de Rockwool tient parfaitement dans une litière pour chat. Les racines s'étendent horizontalement ce qui est très souhaitable et elles ont beaucoup de place pour se développer. Les plantes cultivées de cette manière sont très robustes parce qu'elles obtiennent beaucoup d'oxygène au niveau des racines. Les plantes cultivées avec la culture hydroponique du réservoir se développent à une vitesse à peu près identique à celle des mèches ou d'autres méthodes hydroponiques actives, avec beaucoup moins d'effort nécessaire, puisqu'elle est de loin la plus simple des méthodes hydroponiques. Les plantes peuvent être arrosées et alimentées en versant simplement la solution dans le réservoir tous les quelques jours. Les bacs prennent un espace vertical très faible et sont faciles à manipuler et à déplacer.

Dans une méthode hydroponique traditionnelle, des pots sont remplis de mélange de lave/vermiculite de 4 pour 1. De la chaux de Dolomite est ajoutée, une cuillère à café pour 4L de milieu de culture. Ce milieu fera circuler l'eau et la stockera, mais il a aussi une excellente capacité de stockage d'air et drainage aussi. Il n'est cependant, pas très réutilisable, car il est difficile de le récupérer et de le stériliser après la récolte. Utilisez de la lave de petite taille, 1 cm de diamètre, et rincez la poussière, à plusieurs reprises, jusqu'à ce que la majorité soit partie. Mouillez la vermiculite (dangereuse à sec, portez un masque) et mélangez dans les pots .Les pots carrés contiennent plus que les ronds. La vermiculite se tassera après un arrosage répété à partir du dessus, n'arrosez à partir du dessus que de temps en temps pour retirer tous les dépôts de minerai, et mettez plus de vermiculite sur le dessus qu'au fond. Percez des trous dans le fond des pots, et ajoutez de l'eau dans le bac. Elle montera jusqu'aux racines et les plantes auront tous ce qu'elles veulent pour s'épanouir.

Le réservoir est rempli avec 4-8 cm d''eau et peut diminuer entre chaque arrosage. Si possible, utilisez moins de solution et arrosez plus souvent, pour amener plus d'oxygène aux racines plus rapidement au cours du temps. Si vous partez en vacances, remplissez simplement les réservoirs complètement jusqu'en haut, et les plantes seront arrosées pendant au moins 2 semaines.

Un milieu hydroponique vraiment génial est la mousse florale d'Oasis. Percez y de nombreux trous pour l'ouvrir un peu, et démarrez dedans les plantes/clones, déplacez le cube de mousse dans du Rockwool plus tard pour les étapes de plus grande croissance. Beaucoup préfèrent la mousse florale, car elle est inerte, et n'ajoute aucun facteur de pH. Elle est chère cependant, et tend à s'émietter facilement. Je ne suis pas également sûr qu'elle soit très réutilisable, mais elle semble être un article populaire dans les jardineries d'intérieur.

La plantation peut être facilitée avec les médias hydroponiques qui demandent peu pour être mis en place comme le Rockwool. Des cubes en Rockwool peuvent être réutilisés plusieurs fois, et sont conçus pour la culture hydroponique. Quelques avantages de Rockwool sont qu'il est impossible de mettre trop d'eau et il n'y a aucune transplantation .Placez simplement le cube des plantes sur un plus grand cube en Rockwool et profitez du temps libre supplémentaire.

Certains préfèrent économiser en n'achetant pas du Rockwool et préfèrent passer du temps à planter dans du terreau ou des milieux hydroponiques tels que le mélange de vermiculite/lave. La perlite est bonne, car elle est très légère. La perlite peut être employée au lieu ou en plus de la lave, qui doit être rincée et est beaucoup plus lourde.

Mais le Rockwool a de nombreux avantages qui ne sont pas appréciés jusqu'à ce que vous passiez des heures à faire autre chose ; pensez-y bien. Il n'est pas très cher, et il est réutilisable. Il est plus stable que la mousse florale, qui craque et poudre facilement. Le Rockwool contient 10 fois plus d'eau que le terreau, pourtant il est impossible de "noyer" la plante, parce qu'il maintient toujours un pourcentage élevé d'air. Encore mieux, aucun besoin de transplantation ; placez simplement un cube de démarrage dans un cube Rockwool de pousse, et quand la plante devient très grosse, placez ce cube sur une plaque de Rockwool. Puisque le Rockwool est facilement réutilisé à plusieurs reprises, le coût est divisé par 3 ou 4 récoltes, et finit par ne pas couter plus que la vermiculite et la lave, qu'il est beaucoup plus difficile de récupérer, stériliser et réutiliser en comparaison avec le Rockwool. La vermiculite est également très dangereuse quand elle est sèche, et pénètre dans les moquettes et dans l'air quand vous la touchez (même humide), puisqu'elle sèche sur les doigts et devient aéroportée. Pour cette raison, je ne recommande pas la vermiculite à l'intérieur.

Les inconvénients du Rockwool sont relativement peu nombreux. Il a un pH alcalin, donc vous devez employer quelque chose dans la solution d'éléments nutritifs pour le rendre acide (5.5) de sorte qu'elle amène le Rockwool de 7.7, à 6.5 (le vinaigre fonctionne bien.) Et il est irritant pour la peau si gardé sec, mais ce n'est pas un problème si humide.

Pour traiter préalablement le Rockwool pour planter, trempez-le dans une solution d'émulsion de poissons, une solution d'oligoéléments et de l'acide phosphorique (pour baisser le pH) pendant 24 heures, puis rincez-les. Ceci diminuera les problèmes de pH plus tard, car cela fait un effet tampon sur le PH du Rockwool, le rendant neutre.

La culture hydroponique devrait être utilisée à l'intérieur ou dans des serres pour accélérer la croissance des plantes, ainsi vous aurez plus de têtes en moins de temps. La culture hydroponique vous permet d'arroser les plantes quotidiennement, et ceci accélèrera la croissance. La principale différence entre la culture hydroponique et celle dans le terreau est que le " milieu " hydroponique est fait pour maintenir le taux d'humidité, mais s'écoule bien, de sorte qu'il n'y a aucun problème de trop d'arrosage lié à un arrosage continu. Aussi, les plantes cultivées hydroponiquement ne tirent pas les éléments nutritifs du sol, mais de la solution employée pour alimenter les plantes. La culture hydroponique réduit les risques d'accumulation minérale dans le sol, et du manque d'oxygène aux racines, ainsi le drainage n'est habituellement pas nécessaire avec la culture hydroponique.

La culture hydroponique vous permet d'utiliser de plus petits récipients pour une même taille de plante, en comparaison avec la culture dans le terreau. Un pot de 3L peut facilement amener une petite plante cultivée hydroponiquement jusqu'à maturité. Il serait difficile faire ça dans du terreau, puisque les éléments nutritifs sont rapidement épuisés et les racines manquent d'oxygène alors qu'elles prennent racine dans le sol. Ce problème ne semble pas se poser aussi rapidement avec les plantes hydroponiques, puisque les racines peuvent encore prendre des éléments nutritifs des solutions alimentées constamment, et le milieu transporte l'oxygène beaucoup plus aisément quand les racines deviennent limitées dans le petit récipient.

L'engrais est ajouté avec la plupart des arrosages, et permet au jardinier de réguler strictement quels éléments nutritifs sont disponibles pour les plantes aux différentes étapes de la croissance de plantes. L'arrosage peut être automatisé jusqu'à un certain degré avec un équipement simple et bon marché de système d'égouttement, donc profitez en si possible.

La culture hydroponique accélérera le temps de croissance, ainsi cela prend moins de temps pour récolter après avoir planté. Il semble raisonnable d'employer des techniques hydroponiques passives simples si possible. La culture hydroponique peut ne pas être souhaitable si vous faites pousser dehors, à moins que vous ayez une serre.

ATTENTION : Il est nécessaire de surveiller de près les plantes pour être sûres qu'elles n'aient jamais pu trop sécher dans le cas de la culture hydroponique, ou les racines seront endommagées. Si vous ne pourrez pas vous occuper du jardin quotidiennement, assurez-vous que les bacs soient remplis assez pour durer jusqu'à la prochaine visite, ou vous pourriez facilement perdre votre récolte.

Les méthodes hydroponiques plus traditionnelles (actives) ne sont pas décrites ici. Je ne vois aucun intérêt de rendre la chose plus difficile que cela doit l'être. Il est nécessaire de changer la solution tous les mois si vous la faites circuler avec une pompe, mais le système de réservoir élimine ce problème. Rincez juste le milieu une fois par mois environ pour empêcher les sels de s'accumuler en arrosant à partir du dessus du pot ou du cube de Rockwool avec de l'eau pure. Changez souvent les engrais pour éviter des carences chez les plantes. Je recommande l'utilisation de 2 engrais différents pour chaque phase de croissance, ou 4 engrais au total, pour diminuer des possibilités de n'importe quel type de carence.

Changez la solution plus souvent si vous notez que le pH descend rapidement (trop acide). En raison de l'échange cationique, la solution aura tendance à devenir trop acide avec le temps, et ceci fera rendra les éléments nutritifs indisponibles pour les plantes. Vérifiez le pH du milieu chaque fois que vous arrosez pour être sûr qu'un problème de pH ne se produit pas.

Des algues auront tendances à se développer sur le milieu avec une humidité plus élevé dans la culture hydroponique. Une plaque de Rockwool deviendra vert-foncé. Pour empêcher cela, utilisez la couverture en plastique avec laquelle le Rockwool est venu pour couvrir le dessus des plaques de Rockwool, avec des trous percés pour que les plantes en sortent. Il est facile de couper une plaque emballée de Rockwool en deux morceaux, et puis de couper l'extrémité du plastique de chaque morceau. Vous avez maintenant deux morceaux de plaque, chacune couverte du plastique excepté sur les extrémités elles-mêmes. Coupez maintenant 2 ou 3 perforations rectangulaires de 10 cm dans le dessus pour y placer des cubes, et placez chaque morceau dans un bac à litière propre. Maintenant vous êtes prêt à traiter le Rockwool comme décrit ci-dessus en prévision de la plantation.

Dans le cas d'une culture dans des pots, une couche de gravier dans le haut du pot peut aider à réduire la croissance d'algues, puisqu'il séchera très rapidement. Les algues ne sont que sales et laides ; elles ne causeront en réalité aucune complication avec les plantes.