0Item(s)
0 Items View Cart

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

Planter en extérieur

La culture extérieure est la meilleure. Le cannabis extérieur est de loin le plus fort, puisqu'il obtient plus de lumière, il est naturellement plus robuste. Aucuns problèmes de fuite de lumière. Aucunes périodes d'obscurité qui vous gardent hors de votre pièce de culture. Aucunes factures d'électricité. La lumière du soleil tend à atteindre plus de la plante, si vous faites poussez en plein soleil. À la différence de la culture à l'intérieur, le pied de la plante sera presque autant développé que le haut.

En extérieur, en dehors d'une serre, il y a de nombreux facteurs qui peuvent détruire votre récolte. Les cerfs essayeront de les manger. Les tamias et les rongeurs aussi. Les insectes les habiteront, et le vent et la pluie peuvent réduire vos petites têtes en morceaux si elles sont exposées à des orages violents. Pour cette raison, le cannabis d'intérieur peut être meilleur que celui d'extérieur, mais le meilleur que j'ai jamais goûtée était du cannabis extérieur, cela signifie quelque chose ; rien ne vaut le soleil.

Mettez une clôture et assurez qu'elle tienne bien. Visitez votre parcelle de terrain au moins une fois toutes les deux semaines, et de préférence plus souvent si les besoins en eau l'exigent.

C'est une bonne idée d'utiliser le sol si vous n'avez pas de serre, puisque la culture hydroponique extérieure sera moins fiable en plein air, dû principalement à l'évaporation.

L'exposition à la lumière est de la plus haute importance en choisissant un emplacement pour une serre ou un terrain extérieur. Un cultivateur d'arrière-cour devra savoir où le soleil éclaire pour la plus longue période ; l'intimité et d'autres facteurs seront à prendre en compte aussi. Essayez de trouver un endroit tranquille qui est en plein soleil l'hiver du milieu de la matinée au milieu de l'après-midi, au moins de 10 à 4, de préférence de 8 à 5. Ce sera beaucoup demandé si vous vivez au nord de la latitude 30 degrés car les jours sont courts en hiver. Puisque la plupart des jardiniers ne voudront pas se servir d'une serre au milieu de l'hiver, vous pouvez tout de même utiliser le soleil d'hiver comme indicateur de bonnes expositions à la lumière au printemps et à l'automne. Habituellement le côté sud d'une colline reçoit le plus de soleil. Aussi, les grands secteurs ouverts au soleil du côté nord de la propriété auront une bonne exposition méridionale. Les expositions orientales et occidentales peuvent être bonnes si elles sont en plein soleil le matin/l'après-midi et aussi le soleil de midi. Quelques livres indiquent que les plantes répondent mieux au soleil du matin, qu'au soleil d'après-midi, ainsi si vous devez choisir entre les deux, le soleil du matin peut être meilleur.

Camouflez votre serre comme une remise d'outil, ou une structure semblable, en vous servant d'un simple mur et d'un toit de plastique opaque blanc, du PVC, du Filon, ou du verre, et en utilisant un matériau d'une couleur similaire pour le reste de la remise, ou peignez la en blanc ou argenté, pour ressembler à du métal. Essayez de faire croire qu'elle a toujours été là, avec des plantes et des arbres qui poussent autour et la masque tout en permettant au soleil de l'atteindre.

Du Filon (fibre de verre ondulée) ou des feuilles en plastique PVC peut être utilisé en extérieur pour couvrir de jeunes plantes cultivées ensemble dans un jardin. Achetez les plaques transparentes de serre, et opacifiez lez avec de la chaux ou de la résine époxy teintée de blanc ou de gris et peignez une couche mince. Ceci laissera passer plus de soleil que le PVC blanc ou le Filon, et cache quand même les plantes. Les couches de résine époxy protégeront le Filon pendant de nombreuses saisons, plus ne qu'il ne durerait autrement. Ceci vous permettra également de camoufler la remise comme si faites de métal, si vous peignez les feuilles transparentes de filon avec une couche mince de résine teintée gris-clair. La peinture fonctionnera aussi bien, mais peut ne pas protéger autant. Faites attention de n'en utiliser que ce qui est nécessaire, pour réduire le blocage du soleil à un minimum.

Creusez un grand trou, ne comptez pas sur la plante pour pouvoir pénétrer l'argile et la roche à moins que vous soyez sûr de la qualité du terrain végétal dans le secteur. Les champs herbeux devraient avoir un bon sol supérieur, mais votre arrière cours pourrait ne pas l'avoir. Rien que ça, peut faire la différence entre une plante moyenne de 1.5m de haut, et un monstre de 3 m au moment de la récolte. La culture dans le sol battra toujours celle en pot, puisque la plante ne sera jamais limitée au niveau des racines dans la terre. Les plantes cultivées dans la terre devraient se développer beaucoup plus, mais auront besoin de plus d'espace pour chaque plante, donc planifiez en conséquence ; vous ne pouvez pas les déplacer une fois qu'elles y sont !

Vous pourriez vouloir gardez les plantes extérieures dans des pots ainsi elles peuvent être facilement déplacées. Un grand trou permettra au pot d'y être placé, de ce fait réduisant la taille de la plante, si la hauteur de la clôture est un problème. De nombreux cultivateurs se sont rendu compte que des pots ont sauvé une récolte qui a dû être déplacée pour une certaine raison inattendue (dépanneur, évaluateur, feu, etc.).

Il est toujours mieux de mettre un toit au-dessus de vos plantes en extérieur. Quand j'étais jeune, nous avons eu des plantes qui ont poussée au-dessus de la clôture dans l'arrière cours. Nous avons commencé à leur construire un toit de serre, et un flic nous a vus transporter du bois, il a pensé que nous le volions (ce que nous ne faisions pas) et il nous a regardés au-dessus de la clôture, nous et nos belles plantes. Nous avons été éclatés, parce qu'il les a vus. S'il avait vu un toit de remise à la place, il n'y aurait jamais eu un problème. Morale de l'histoire : construire un toit AVANT QUE les plantes ne poussent au-dessus de la clôture ! Ou entrainez-les à rester bien au-dessous d'elle. Vivre et apprendre…

En faisant pousser loin de la maison, dans la nature, l'eau est le plus grand facteur déterminant, après la sécurité. L'eau doit être proche, ou près de la surface du sol, ou vous devrez en transporter. L'eau est lourde et c'est un gros travail. Essayez de trouver une zone près d'une source d'eau si possible, et gardez un seau pour porter l'eau à votre parcelle de terrain.

Une idée originale est à cet égard de trouver des eaux surélevées, en altitude, et de la conduire alors vers le bas. Il est possible de créer de la pression dans un tuyau de cette façon, et de la conduire à un système de goutte-à-goutte qui arrosera vos plantes sans interruption. Prenez un bidon d'essence de 20L, et percez-y des petits trous. Faites passer un tuyau par l'orifice principal et fixez le d'une façon ou d'une autre. Enterrez le bidon dans le cours d'eau ou dans le courant sous des roches, de sorte qu'il soit caché et submergé. Enterrez le tuyau qui en sort, et amenez-le à votre jardin. Un peu de technologie peut vous épargner beaucoup de travail, et cette installation peut être employée année après année.